En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité et d'utilisation des cookies.

OK
FR
PT EN ES
Programmer un appel web

Programmer un appel web

Remplissez vos coordonnées et nous vous contacterons pour programmer l'appel web
*Champs à remplir obligatoirement

Il existe 3 modes de dissolution : par une décision volontaire des associés, à la demande des créanciers ou sur ordre des tribunaux.

En ce qui concerne la dissolution découlant d'une décision volontaire des associés (Members' voluntary winding up), un ensemble de faits / actes juridiques devra être satisfait.

L'entreprise doit, en premier lieu, être en règle auprès du Malta Business Registry (MBR) [Registre du Commerce et des sociétés de Malte], de l'Inland Revenue Department (IRD) [Administration fiscale maltaise] et du VAT Department [Département de la TVA], si elle dispose d'un numéro de TVA maltais. Par conséquent, les gérants / administrateurs devront s'assurer d'avoir préparé et présenté :

 

Au Malta Business Registry (MBR) :

  1. Comptes audités de chaque année, à compter de la date de sa constitution et jusqu'à la date de sa dissolution ;
  2. Déclarations et émoluments annuels de chaque année ;
  3. Paiement de toutes les amendes en cours suite à d'éventuels manquements ;

 

Au Inland Revenue Department (IRD) :

  1. Déclarations d'impôt de chaque année, à compter de la date de sa constitution et jusqu'à la date de sa dissolution ;
  2. Paiements de tous les impôts, le cas échéant ;
  3. Paiement de toutes les amendes en cours suite à d'éventuels manquements ;

 

Au Département de la TVA :

  1. Déclarations de la TVA de toutes les périodes pertinentes ;
  2. Déclarations récapitulatives de toutes les périodes pertinentes ;
  3. Paiements de tous les impôts (TVA), le cas échéant ;
  4. Paiement de toutes les amendes en cours suite à d'éventuels manquements ;

La gérance / administration devra alors délibérer la dissolution volontaire de l'entreprise et arrêter une date de dissolution, qui devra être le dernier jour d'un mois et qui devra tenir compte du temps nécessaire à la régularisation de l'entreprise, y compris le paiement des dividendes, le transfert d'actifs, le paiement en faveur des créanciers, la vente des stocks, etc.

La gérance / administration devra préparer les comptes audités de l'entreprise à la date de la dissolution (Dissolution Date Accounts).

Sur la base de ces comptes, la gérance / administration devra émettre une déclaration de solvabilité (Declaration of Solvency) en indiquant que l'entreprise paiera tous ses créanciers dans un délai d'un an, un avis de dissolution (Notice of Dissolution) et la nomination du liquidateur. Ces documents devront être remis au Malta Business Registry (MBR) dans un délai de 14 jours à compter de la date de dissolution, sous peine d'amende.

Au cours de la dissolution, le liquidateur nommé (personne physique résidente à Malte) assumera l'administration de l'entreprise, en remplacement des gérants / administrateurs, à partir de la date de sa nomination.

Si l'entreprise possède un numéro de TVA maltais, le liquidateur informera le Département de la TVA de l'entrée en liquidation de l'entreprise dans un délai de 30 jours, ce qui impliquera l'annulation de l'immatriculation à des fins de TVA si l'entreprise est en règle. Si l'entreprise n'est pas en règle, l'immatriculation à des fins de TVA se maintiendra jusqu'à la régularisation.

Il est d'usage, et découlant des bonnes pratiques d'un quelconque liquidateur à Malte, de procéder à la publication, dans deux journaux locaux, de l'annonce de l'entrée en liquidation de l'entreprise, invitant à la réclamation de toute créance dans un délai de 2 mois. Étant donné que le liquidateur est responsable de tous les actes accomplis au cours de cette période et que l'une de ses responsabilités principales est de s'assurer que toutes les questions ont été traitées avec diligence et font l'objet d'une recherche (par exemple, que tous les créanciers ont été payés), un délai additionnel de 2 mois est en principe concédé, ce qui correspond à un délai total de 4 mois après la date de la dissolution (en supposant qu'aucune créance n'est réclamée).

Au cours de cette phase, les comptes finaux de l'entreprise (Accounts of Winding-up) devront être préparés et audités.

Les associés de l'entreprise devront alors approuver ces comptes et le plan de répartition (Scheme of Distribution). Le liquidateur devra ensuite soumettre au Malta Business Registry (MBR) les comptes finaux de l'entreprise, le plan de répartition entre les associés et la déclaration du liquidateur. Dans cette déclaration, le liquidateur est tenu d'informer le greffe de la conclusion de la procédure et demander la radiation (strike-off) de l'entreprise.

Une fois que les comptes sont approuvés par les associés et présentés au greffe, le liquidateur est tenu de préparer et de présenter la déclaration d'impôt finale de l'entreprise. Il devra également soumettre les comptes finaux audités de l'entreprise au commissaire aux comptes, demander l'annulation du numéro fiscal de l'entreprise et s'assurer que cette dernière a bien été réalisée.

Si, au cours de cette phase, l'entreprise est toujours immatriculée à des fins de TVA, faute de régularisation, le liquidateur devra s'efforcer de régulariser la situation et de demander l'annulation respective, puis s'assurer que cette dernière a bien été réalisée (le Département de la TVA en notifie l'entreprise).

 

Une fois ces étapes remplies, il incombe au Malta Business Registry (MBR) de conclure la procédure :

  • Examen des comptes et du plan de répartition pour garantir leur correction - en cas d'erreurs ou de fautes constatées, ils seront retournés au liquidateur afin qu'il procède aux corrections nécessaires ; 
  • Enregistrement des comptes finaux, du plan de répartition et de la déclaration du liquidateur et publication sur le site ; 
  • Publication d'un avis de conclusion de la dissolution de l'entreprise, prévoyant un délai de 3 mois afin qu'une quelconque partie intéressée puisse contester l'annulation de l'immatriculation devant les tribunaux civils ; 
  • Passé ce délai de 3 mois sans qu'aucune réclamation ou contestation n'ait été présentée, le greffe procédera à l'annulation de l'immatriculation.

Comment pouvons-nous vous aider ?

NEWCO est une entreprise de services professionnels spécialisée dans l’opérationnalisation d’investissement étranger au Portugal et à Malte. Avec 30 ans d'expérience, nous sommes votre guichet unique pour les services d'investissement et de relocalisation au Portugal ou à Malte.

Contactez-nous